Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Prochain congrès
 

Thème:



Sous thème:            



1.Le Glaucome

2.L’Ophtalmologie communautaire       



1.Surface oculaire 

2.Rétine médicale

Dates:

 

03,04,05 et 06 Dec 2018

Lieu:


Lomé , TOGO           




 
Dernier congrès

Thème:    


Inflammations oculaires

Dates:

 

04,05,06 et 07 Dec 2017  

Lieu:


Dakar, SENEGAL   




 
 
 
 
BURKINA
 

                         

                                         

                                     RAPPORT FINAL

 

Pr Ag Nonfounikoun MEDA

 


 

MOT DE BIENVENUE DU COMITE NATIONAL D’ORGANISATION

 

Monsieur le Ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique,

Messieurs les représentant des Organisations internationales,

Madame le Président de l’Université de Ouagadougou

Messieurs les Doyens des UFR de l’Université de Ouagadougou

Monsieur le Président de la Société Française d’ophtalmologie

Monsieur le Secrétaire Général permanent de la Société ouest Africaine d’Ophtalmologie

Messieurs les Présidents des Sociétés nationales d’ophtalmologie membres de la SOAO,

Chers Collègues et amis,

Chers congressistes

 Au nom de madame le président de l’Université de Ouagadougou, Président d’honneur du Comité National d’Organisation, je voudrais vous souhaiter la bienvenue au Burkina Faso, pays des hommes intègres.

 

Après la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal, le Togo, le Mali et le Cameroun, l’honneur revient au Burkina Faso d’abriter les assises de la  SOAO. Les ophtalmologistes burkinabé, par ma voix, vous remercient pour l’honneur qui leur a été faite en  confiant à la Société burkinabé d’Ophtalmologie, l’organisation de cette importante manifestation scientifique.

En effet, c’est au Congrès de Bamako en décembre 2003 que cette mission nous a été confiée par l’assemblée générale de la SOAO. Et c’est avec beaucoup d’appréhension que nous avons entamé les démarches une fois de retour au pays, nous demandant par quel bout entamer cette  entreprise qui demande des moyens visiblement au-dessus des capacités de notre jeune société nationale.

Notre premier geste a été de rendre compte à nos autorités, académiques et gouvernementales de la mission à nous confiée. Avec leur bienveillance habituelle, celles-ci nous ont félicité, encouragé et montré les grandes orientations pour l’organisation. Notre comité national d’organisation, dirigée par les plus hautes instances de l’Université de Ouagadougou notre Université nous permet de vous livrer le programme qui va nous occuper pendant les 4 jours à venir.

Le programme scientifique prévoit comme d’habitude,  des conférences, des tables rondes et des communications qui seront animées avec le concours de nos partenaires de la société française d’ophtalmologie. Pour informer et sensibiliser le public, la télévision nationale du Burkina nous offre son plateau dans soirée du 06 novembre 2007 au cours de son émission périodique (Santé Mag) pour discuter du glaucome, cause de cécité.

Bien sûr que les autres aspects de notre spécialité comme la cataracte, la basse vision,  la pathologie de la surface oculaire et l’ophtalmologie de santé publique seront abordés.

Comme toujours, les laboratoires nous accompagnent dans ces des activités, par des manifestations  qui dépassent largement l’étiquette d’exposant  que nous leur collons : en plus des produits ou appareillages présentés,  qui  sont  indispensables pour le diagnostic et la prise en charge des affections oculaires, ils contribuent directement à la tenue et au succès  du congrès par la prise en charge des certains participants et de  certaines  activités du congrès. Qu’ils trouvent ici nos sincères remerciements pour ces multiples interventions.

Notre programme permettra à ceux qui ne le connaissent pas bien de découvrir le Burkina à travers la visite de sites touristiques, de cérémonie traditionnelle ou des artistes du village artisanal de Ouagadougou.

 Nous voudrions saisir également cette occasion pour remercier toutes les personnes morales ou physiques qui ont participé à la réalisation de ce congrès. Nous insistons particulièrement sur  les deux  organisations d’intégration sous régionale qui très tôt,  ont apporté un  soutien  substantiel pour la préparation de ce congrès il s’agit de  l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA)  et l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS).

 Chers collègues et Congressistes

Comme toute œuvre humaine, notre organisation a pu présenter des imperfections et je demande par avance votre indulgence. Le souhait du Comité d’Organisation  a été de faire du congrès de Ouagadougou un moment agréable, un lieu d’échange et un instant qui donnera envie de revenir au Burkina Faso. J’invite donc chacun à se sentir chez lui au Burkina Faso.

 

Nous vous souhaitons donc :

Un agréable séjour à Ouagadougou.

Pleins succès aux travaux du VIIè congrès de la société Ouest africaine d’Ophtalmologie et

Longue vie à la société Ouest africaine d’Ophtalmologie

 

Je vous remercie

 

Pr Ag Nonfounikoun MEDA

Président de la Société Burkinabé d’Ophtalmologie,

Président du Comité National du SOAO7

 

 

  

INSTANCES DU 7è CONGRES

 

THEMES

 

Le 7è congrès de la SOAO avait pour objectifs de faire le point sur deux pathologies qui constituent des préoccupations pour les ophtalmologistes africains :

  • LA PATHOLOGIE VITREO-RETINIENNE
  • LE GLAUCOME

 

ORGANISATEURS

Société burkinabé d’ophtalmologie (SBO)

Société ouest Africaine d’ophtalmologie (SOAO)

Université de Ouagadougou (UO)

 

COMITE NATIONAL D’ORGANISATION

Président d’honneur

Pr Odile Germaine NACOULMA

Président

Pr Ag Nonfounikoun MEDA

Commission scientifique

Dr Agbatouhabeba ZABSONRE/AHNOUX

Secrétariat

Dr Gertrude MEDA/HIEN

Protocole

Dr Paté SANKARA

Finances

Dr Moumini OUEDRAOGO

Aménagement du site, Matériel et Logistique

Dr Pierre SAVADOGO

Transport

Dr Ousmane SANFO

Communications et Relations publiques

Dr Lazare ILBOUDO

Accueil et Hébergement

Dr Aimé OUEDRAOGO

Restauration

Dr Salimata OUEDRAOGO/KONATE

Santé et Sécurité

Dr Bénaré RAMDE

 


 

COMITE SCIENTIFIQUE

-         Présidents d’honneur :

Pr J COLIN (Bordeaux, France,

Pr RM OUIMINGA (Ouagadougou, Burkina Faso)

Pr A WADE (Dakar, Sénégal)

-     Président du comité scientifique international : Pr A FANNY

- Comité international : F BACIN (France), KP BALO(Togo), M BANLA(Togo), A BELLA- HIAG(Cameroun), J COLIN (France), A DIALLO(Bamako), C DOUTETIEN (Bénin) , MC EBANA (Cameroun), A FANNY (Côte d’Ivoire), JD GRANGE (France), JC HACHE (France), A LAM(Sénégal), M MVE(Gabon), PA NDIAYE(Sénégal), MR NDIAYE (Sénégal) , A WADE (Sénégal).

-     Président du comité scientifique national : Pr K OUOBA

-    Comité scientifique national : A BOUGOUMA, R CISSE, Y DRABO, IP GUISSO, A KABRE, L KAM, J LANKOANDE, A LINGANI, A NIAKARA, P NIAMBA, JB NIKIEMA, JG OUANGO, A OUEDRAOGO, MS OUEDRAOGO, N OUEDRAOGO, R OUEDRAOGO/TRAORE RM OUIMINGA, K OUOBA, L SANGARE, D SANO, M SAWADOGO, R SOUDRE, TL TAPSOBA, A TRAORE, A WANDAOGO, D YE/OUATTARA, P ZABSONRE.

 

PARTICIPANTS


PAYS : ALGERIE, AUTRICHE, BENIN, BURKINA FASO, CAMEROUN, COTE D’IVOIRE, FRANCE, GABON, MALI, MAURITANIE, NIGER, SENEGAL, TOGO, TUNISIE,)

 

SOCIETES NATIONALES D’OPHTALMOLOGIE DE : BENIN, BURKINA FASO, CAMEROUN, COTE D’IVOIRE, FRANCE, GABON, MALI, NIGER, SENEGAL, TOGO.

 

NOMBRE DE PARTICPANTS : 337 INSCRITS

 


 

DISCOURS D’OUVERTURE

      (prononcé par Monsieur le Ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique)

 

 

Mr le secrétaire général de la santé, représentant son Excellence monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Santé,

Monsieur le représentant de madame le Président du l’Université de Ouagadougou

Monsieur le Président de la société française d’ophtalmologie,

Monsieur le SGP de la SOAO

Monsieur le Directeur de l’UFR/SDS

Honorables invités, chers congressistes,

 

Vous avez choisi Ouagadougou pour tenir le 7è congrès la SOAO. Au nom de peuple burkinabé et de son président son Excellence Blaise Compaoré, je vous remercie pour l’honneur et la confiance que vous nous faites demandant à Société Burkinabé d’Ophtalmologie d’organiser cette manifestation.

 

Les thèmes de votre congrès - pathologie vitréo-rétinienne et glaucome - traduisent sans aucun doute les préoccupations des professionnels de la santé oculaire.

La pathologie vitréo-rétinienne que nous croyions être l’apanage des pays développées est devenue une réalité à prendre en compte dans les problèmes de santé de nos populations. Les rétinopathies vasculaires proliférantes dues principalement au diabète, à l’HTA et aux hémoglobinopathies prennent aujourd’hui un caractère épidémique et constituent des défis du 21è siècle que nous devons tous relever car la technologie médicale a mis à notre disposition des médicaments et équipements efficaces pour venir à bout de ces affections. Nos amis européens pourraient nous envier (longévité oblige !), eux qui en plus de ces affections, doivent affronter la redoutable dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Malheureusement pour nous, en raison d’un contexte économique défavorable, les coûts d’acquisition et de maintenance de ces moyens modernes de traitement ne sont pas à la portée de tous et conduisent parfois à des tergiversations avec en prime des dépenses d’évacuation sanitaires vers l’extérieur supérieur à celles d’équipement de nos centres de soins. La cécité coûte cher et les traitements ophtalmologiques ne peuvent qu’apporter des bénéfices : nous citerons en exemple un fléau maintenant contrôler : cécité des rivières.

Quand au glaucome, il émerge des statistiques de nos pays en développement, pour devenir la deuxième cause de cécité, après la cataracte. A l’inverse de cette dernière parfaitement curable, le glaucome, entraîne une cécité irréversible après une évolution sournoise, le plus souvent sans signes annonciateurs évidents. Malgré la disponibilité de médicaments efficaces, nous avons, en plus du coût des traitements à maîtriser, l’épineux problème de la prise en charge précoce se pose avec le glaucome. Je salue donc votre initiative de prendre en compte l’information et la sensibilisation des patients à travers l’émission Santé Mag, préparée de concert avec la Télévision Nationale du Burkina. Je peux vous assurer de la disponibilité des autorités à vous appuyer dans toutes les actions conduisant à la prise en charge précoce du glaucome, seule manière d’éviter l’évolution inexorable des cas non traités vers la cécité définitive.

 

Pendant 04 jours vous aurez à vous penchez sur les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de ces affections. Parvenues aux stades avancés, ces affections nécessitent la mise en œuvre de techniques difficiles et coûteuses. Tout en mesurant les désagréments causés par l’impuissance devant ces cas, je vous invite à proposer des mesures préventives, entrant dans le cadre de stratégies de lutte profitables pour tous, depuis le malade jusqu’au décideurs.

 

Vous avez signalez l’implication dans la préparation de ce congrès, d’organismes d’intégration sous régionale comme l’UEMOA à travers à travers sa Commission et la CEDEAO à travers l’OOAS. C’est dire que votre société scientifique répond aux aspirations d’intégration sous régionale chère au président du Faso, son Excellence, Blaise Compaoré. Je transmettrai vos préoccupations au gouvernement et je puis vous assurer que les plus hautes autorités du Burkina Faso et des pays de la sous région sont conscients de vos préoccupations qui sont aussi les leurs. Toutes les mesures seront prises pour vous accompagner dans les stratégies de lutte contre ces nouvelles épidémies que constituent les affections vitréo-rétiniennes et le glaucome.

 

Sur ce, je déclare ouvert le 7è Congrès de la Société ouest africaine d’ophtalmologie. 
ACTIVITES SCIENTIFQUES DU CONGRES

 

Les actes du congrès (Cf. DVD) comprennent :

-          Conférences : 09

-          Tables rondes : 04

-          Communications orales : 86

-          Ateliers : 10

-          Communications affichées : 10

 

 

ACTIVITE DE SENSIBILISATION

 

Un magazine télévisé (Santémag) d’information et de sensibilisation sur le glaucome a été réalisé.

 

 

ASSEMBLEE GENERALE DE LA SOAO

 

Comme prévu dans les statuts l’Assemblée Générale de SOAO s’est tenue le 8 novembre 2007de 14H00 à 16H00. Toutes les associations nationales, membres de la SOAO étaient représentées. Elle a été l’occasion de prise d’importantes décisions.

 

1)    Choix du pays organisateur de SOAO8 : Le 8è congrès se tiendra à Niamey au Niger, dans la 1ère quinzaine du mois d’octobre 2009.

2)    Thèmes du 8è congrès : 

Maladies oculaires de l’enfant

Œil et allergie

3)    Lancement de la revue de la SOAO : des propositions ont été faites concernant les sources de financement du journal qui seront nécessairement multiformes. En attendant les résultats de l’exploration des sources proposées, il a été demandé à chacun des trois premiers auteurs d’un article soumis au journal, de payer la somme de 30 000 FCFA.

4)    Lancement d’un site web pour la SOAO : la recherche des voies et moyens pour y parvenir se poursuit.  

5)    Le Gabon a été accepté comme 9è membre de la SOAO.

6)    LE PROFESSEUR Hache  de Lille a été accepté comme membre d’honneur de la SOAO.

7)    Le montant des cotisations est fixé désormais à trois cent mille francs (300 000 FCFA), payables avant le congrès par chaque société nationale.

8)      Dans les points divers, l’AG a rédigé deux motions de remerciements aux autorités burkinabé et à l’UEMOA. Des félicitations ont été adressées à la SBO


 

DISCOURS DE CLOTURE

 

(prononcé par monsieur le secrétaire général représentant monsieur le Ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique)

 

Madame le Président du l’Université de Ouagadougou

Messieurs les directeurs des UFR.

Monsieur le représentant du Président de la société française d’ophtalmologie,

Monsieur le SGP de la SOAO

Honorables invités, chers congressistes,

 

Pendant quatre jours depuis lundi, vous vous êtes penchés sur les principaux thèmes de votre congrès qui sont la pathologie vitréo-rétinienne et le glaucome.

Au nom de peuple burkinabé et de son Président, son Excellence Blaise Compaoré, je vous remercie pour l’honneur et la confiance que vous nous faites en organisation ce 7è congrès de la SOAO dans notre pays.

Au vu du rapport scientifique du Congrès, je constate que vous êtes déjà prêts à dans la lutte pur la préservation de la vision de nos populations à travers les stratégies de prévention par l’information et le dépistage précoce, ainsi que la pratique du laser dans le cas des rétinopathies, liées principalement dans notre région au diabète, à l’hypertension artérielle et à la drépanocytose.

Quant à l’émission télévisée sur le glaucome que j’ai personnellement suivi,  elle témoigne de votre désir d’impliquer les populations dans le processus de prise en charge du glaucome, cette affection redoutable qui conduit silencieusement mais inexorablement vers la cécité quand elle n’est pas dépistée et prise en charge. 

Malgré les conditions économiques difficiles, je puis vous assurer que les autorités continueront à vous soutenir dans vos activités, comme le témoigne l’équipement que vous confrères du Burkina viennent de recevoir pour le compte du CH Yalgado Ouédraogo.

 

A écouter les rapports du comité d’organisation et du comité scientifique, je constat que le congrès de Ouagadougou a entièrement répondu à vos attentes.

La qualité des communications témoignent la vitalité de vos sociétés nationale et me conforte, en tant Ministre chargé des enseignements et de la recherche  de votre volonté de participer à l’épanouissement de l’enseignement supérieur et de la recherche dans vos pays respectifs.

Je voudrais saisir cette occasion pour remercier les différentes délégations de sociétés nationales qui sont restés pendant ces cinq jours dans notre pays, aux côtés de leur consoeur du Burkina, la Société burkinabé d’ophtalmologie.

Je vous exhorte à poursuivre cette collaboration scientifique au plus haut, pour le bien-être de nos populations.

Sur ce je déclare ouvert le 7è Congrès de la Société ouest africaine d’ophtalmologie.

 

Je vous remercie.

 


 

PROGRAMME SOCIAL

 

1)    VISITES :

Musée de Manéga

Village artisanal de Ouagadougou

Faux départ du Moro Naba

 

2)    EXCURSIONS :

Parc animalier de Ziniaré

Sculpture sur granit de Laongho

 

 

CONCLUSION

 

Le 7è congrès de la Société ouest africaine d’ophtalmologie (SOAO7), organisé conjointement avec le 2è congrès de la Société Burkinabé d’Ophtalmologie (SBO) a été sans aucun doute un succès, au triple plan de l’organisation, de la participation et de la richesse des productions scientifiques

Sur le plan de l’organisation, les ophtalmologistes du Burkina Faso, mobilisés au sein de la SBO ont travaillé avec le soutien des plus hautes autorités du Burkina et des organismes d’intégration sous régionales et de la société civile.

Le congrès de Ouagadougou a réuni la totalité des sociétés nationales membres de la SOAO et des sociétés alliées.

Les productions scientifiques qui étaient d’une qualité scientifique irréprochable ont répondu à l’attente des participants, eu regard à la mobilisation massive et continue des participants pendant toute la durée du congrès.

Ce congrès est venu confirmer la maturité de la SOAO, mais aussi l’importance des sociétés savantes dans la promotion de la santé en afrique.

Rendez-vous est pris pour le 8è Congrès au Niger en 2009 pour le renforcement de nos acquis dans la formation de nos membres et la lutte contre la cécité.

 

Ouagadougou le 08 décembre 2007

 

 

 

 

 

Pr Ag N MEDA

Président du Comité National d’Organisation


 

ANNEXE 1 : LISTE DES CONTRIBUTAIRES

 

Nom du contributeur

Nature de la contribution

Alcon laboratoires

Dîner de gala + sacs + location stand

Association Burkinabé d’Aide aux Diabétiques  

Fournitures de bureau

Atelier Central de Maintenance Université Ouaga

Confection stands et panneaux d’affichage

Bausch & Lombs Laboratoires

Numéraires

Beaufour Ipsen Pharma Laboratoires

Vidéoprojecteur + Numéraires

Caisse Nationale de Sécurité Sociale du Burkina

Numéraires

Direction de la Promotion des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication

Environnement informatique du congrès

Direction de la Santé de la Famille

1 véhicule 4X4

Direction des Etudes et de la Planification Ministère de la Santé

Fournitures de bureau

Direction Générale de la Santé

1 véhicule 4X4

 Direction Générale ENSP Ouagadougou 

Car

Direction Générale des Hôpitaux et Etablissements de Santé

Fournitures de bureau

Direction Générale de la Pharmacie, du Médicament et des Laboratoires

Fournitures de bureau

Haag Streit laboratoires

Location stand

M. Diawara Lanciné

Numéraires

Mairie Ouagadougou

Car

Ministère de la santé

Numéraires

Optic Vision Plus

Numéraires

Organisation Ouest Africaine de la Santé

Numéraires

Pfizer laboratoires

Location stand

Pharmacie Diawara

Numéraires

Présidence du Faso

Numéraires

Présidence Université Ouaga

Chambres à la maison des hôtes

Projet BKF 6129

Fournitures de bureau

Projet de Développement des Activités Sanitaires  du Centre Est  et du Nord

Fournitures de bureau

Sticting Focus²

Numéraires

Théa Laboratoires

Cocktail d’ouverture + location stand

 Topcon  laboratoires

Location stand

Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Numéraires

Unité de Formation et de Recherche en Sciences de la Santé

Personnel + véhicule + matériel audiovisuel

 

 


____________

 

RAPPORT MORAL

___________

 

Le 7e congrès de la Societé Ouest Africaine d’Ophtalmologie (S.O.A.O) se tient les 5, 6, 7 et 8 novembre 2007 à Ouagadougou au BURKINA FASO.

 

C’est l’occasion pour le Secrétaire Général Permanent de dresser le bilan de la S.O.A.O en général et des 2 dernières années d’exercice en particulier. Nous le faisons selon plusieurs rubriques.

 

1°) Au fil des congrès, appréciation générale

 

Depuis sa création en 1992, la S.O.A.O a connu un engouement de plus en plus important de la part des ophtalmologistes de la sous région.

 

Les ophtalmologistes de l’Afrique de l’Ouest semblent bien se retrouver dans notre congrès.

 

En effet, nos préoccupations se recoupent dans la sous région par nos approches diagnostiques et thérapeutiques.

 

         2°) De l’adhésion et des cotisations

 

Les textes fondateurs de la S.O.A.O prévoient des droits d’adhésion et des cotisations.

 

                   - 20.000 F.CFA de droits d’adhésion payable une fois

                   - 15.000 F.CFA de cotisation annuelle soit 30.000 F.CFA tous

                      les 2 ans.

 

Malheureusement, le recouvrement des cotisations a toujours été la pierre angulaire.

 

Aussi, pour trancher la question, le Conseil Exécutif a suggéré et l’Assemblée Générale a adopté de faire payer une cotisation forfaitaire de 250.000 F.CFA par pays.

                                                                                      

         3°) De l’organisation du congrès

 

Participant à l’organisation du congrès, le Secrétariat général vit les difficultés des sociétés nationales.

 

Malheureusement, le constat est le même partout.

 

-      L’organisation repose sur un noyau de quelques personnes

-   La grande majorité des ophtalmologistes du pays organisateur sont des observateurs à distance.

-   Le congrès une fois terminé, les résultats espérés de relance des activités de la société nationale ne sont pas atteints.

 

4°) Des sociétés nationales

 

Des informations qui nous parviennent, très peu de sociétés nationales sont actives en dehors du congrès de la S.O.A.O.

Les congrès nationaux ne sont pas  organisés et s’ils le sont, il n’ont que très peu d’échos.

 

         5°) De la Mobilisation

 

Les congrès de la S.O.A.O connaissent de plus en plus d’échos au niveau des pays et auprès des partenaires du fait d’une plus importante information.

Mais force est de reconnaître que la mobilisation n’est pas importante en dehors des membres du pays organisateur.

Plusieurs raisons expliquent ce manque d’engouement.

      -   Les ophtalmologistes préfèrent programmer le congrès de la SFO par ordre de priorité. Cela   peut se comprendre du fait des raisons qui les motivent.

 Certains profitent de la SFO pour faire des achats d’équipements, les choix étant plus variés et le matériel étant présenté dans les stands. Les laboratoires qui viennent à la S.O.A.O n’exposent que très peu d’équipements. 

 D’autres sous-estiment le niveau des travaux scientifiques. Cependant ceux qui viennent à la S.O.A.O reconnaissent que les problèmes exposés et débattus sont plus proches de leurs vécus quotidiens.

     -  Le coût du transport et les difficultés d’accès constituent de véritables freins. Un titre de transport est moins cher de la plupart des capitales d’Afrique de l’Ouest à Paris que d’une capitale à une autre dans la sous région. Les vols aériens ne sont pas le plus souvent directs et il faut donc passer plus de temps dans le voyage.

 

6°) Des relations avec les autres institutions

       -      L’OOAS nous a apporté une aide substantielle après un bon plaidoyer et je pense que cette institution nous aidera à condition d’apprécier le bien fondé de notre mission.

      -    L’OPC est notre partenaire naturel et aide les pays selon des critères qui concernent le fonctionnement des institutions et les insuffisances en équipement.

-  La SFO depuis 2003 a des relations mutuelles avec la S.O.A.O,

permettant l’organisation d’un symposium S.O.A.O à la SFO et la

participation des membres du Conseil d’Administration de la SFO au

congrès de la S.O.A.O.

 

7°) Des laboratoires et firmes pharmaceutiques

 

L’évolution de ces relations n’est pas forcément positive. 

A la S.O.A.O 1992 à Abidjan, il y avait 8 laboratoires, à la S.O.A.O 2007 à Ouagadougou, il y a 5 laboratoires. 

L’intérêt financier des laboratoires est la seule raison de leur présence à nos congrès. 

Le jour où nous passerons nos commandes d’équipement à la S.O.A.O, les laboratoires seront au rendez-vous. 

La question n’est pas envisageable avec optimisme dans les années à venir.                                                                    

D’autres laboratoires de d’autres pays pourraient peut être relever le défis en proposant des équipements de coût plus accessible. 

Les propositions que nous faisons visent à améliorer le contexte d’évolution des congrès.

 

-  Ainsi, nous devons notamment au niveau des sociétés nationales mobiliser nos membres afin que le congrès S.O.A.O soit désormais inscrit sur le calendrier de chacun d’entre nous.

- Nous devrions aider les laboratoires à nous soutenir en passant nos commandes de matériels et d’équipements, même si la finalisation a lieu à Paris.

 

Mobilisons-nous pour une S.O.A.O plus dynamique et fréquentée.

 

 

 

 

 

 


La revue
La Revue SOAO vous propose d'excellents articles originaux et cas cliniques qui vous permettront d'actualiser vos connaissances et de prendre connaissance des évolutions de votre spécialité

Dernière Publication
( Révue numéro 02)




 
Votre compte SAFO
Connectez-vous
E-Mail:
Mot de pass:
S'inscrire sur le site
 
Se connecter
   

 
 
 
ACCUEIL :|: ACCUEIL :|:  QUI SOMMES-NOUS  :|:  FORUM :|:  SANTE :|:  LE CONGRES :|:  LA REVUE :|: LES SOCIETES NATIONALES :|:  CONTACTS:
: : : Société Africaine Francophone d'Ophtalmologie (SAFO) - Tous les droits réservés - 2009 : : :